Comparatif de plusieurs massicots pour le scrapbooking et découverte de mon dernier achat

Le massicot, appelé aussi rogneuse, est un outil incontournable. Il en existe beaucoup, presque toutes les marques de scrap en ont au moins un modèle. En fonction du type de lame, on peut, en gros distinguer 3 catégories :
– Modèle avec une lame en forme de pointe. Dans ce cas la lame s’use, il faut la changer au bout d’un certain temps. Ce type de modèle est souvent doté d’une deuxième lame non tranchante qui permet de tracer des lignes de pliure.
– Modèle avec lame rotative. Dans les modèles les plus répandus et les moins onéreux, la lame s’use et doit être changée. Certains de ces modèles ont des lames interchangeables qui permettent une découpe fantaisie, par exemple en pointillé ou en vague. Les plus coûteux ont une lame qui ne s’use pas, pour certains le système produit un auto-affûtage de la lame lors de la découpe, ce qui à terme compense le prix plus élevé.
– Modèle à guillotine ou cisaille. Ces modèles offrent, en général une découpe très nette et permettent de découper les matériaux épais. La lame ne se change pas, pour certains modèles on parle aussi d’auto-affûtage mais je ne sais pas si cela est valable pour tous. Attention ces modèles sont à manier avec précaution et à ne pas laisser à porter des enfants.

J’ai plusieurs massicots parce que, d’une part je suis très curieuse et d’autre part je suis difficile. Je tiens à préciser que dans les massicots que j’ai testés aucun n’est mauvais. Ils produisent tous une découpe correcte, droite et nette. Mais ils présentent pour moi et ma façon de les utiliser, des avantages et des inconvénients. Là où je suis difficile, c’est que je voudrais avoir un outil qui puisse faire être utiliser pour le scrap, donc découper dans des matériaux plus ou moins épais, avec des règles en systèmes métrique et système impérial et pouvoir l’utiliser pour la bureautique, donc avoir un guide pour couper une feuille A4 en 2 feuilles A5.

Mon premier achat a été le massicot de Martha Stewart. La lame est en forme de pointe. Il est livré avec une lame non tranchante pour le rainurage. Il permet de découper les pages de scrap (30x30cm) et pour un outils de ce type, il est assez compact et léger. Le plateau est doté de lignes de rainurage que je trouve douces. J’aime assez cet rainurage car les lignes de pliage n’ont pas cet aspect « creusé » ou « cannelé » qu’on trouve avec les planches de rainurage. J’ai trouvé que les lames s’usaient rapidement et que le système pour les changer est un peu compliqué (d’ailleurs, je me suis coupée la première fois que je l’ai fait). Mais de Toute façon, c’est outil n’est plus commercialisé et  on ne trouve plus de lame…

 

 

WRMK (We R Memory Keepers) Trim & Score Board. J’ai la vieille version, celle en gris et bleu. C’est important parce que WRMK vient de sortir une nouvelle version qui améliore certains inconvénients du modèle que je possède. Du même type que le Martha Stewart, les mesures sont en Inch et en cm. Le plateau est plus grand (jusqu’à 12′) mais se plie en deux ce qui limite l’encombrement. C’est un outil conçu pour une double utilisation : couper et plier (rainurage).  Ce que je n’aime pas c’est qu’il n’y a que deux règles (une en cm, l’une en inch)  et qu’elles sont séparées. D’autre part, je trouve que le rail en plastique sur lequel glisse la lame bouge légèrement et j’ai l’impression que mes lignes de coupe ne sont pas droite. À noter que les lignes de rainurage sont calées sur le système impérial.

 

J’ai opté aussi ensuite pour un très gros modèle : Le ProCision de fiskars. C’est une très grand massicot à lame rotative auto-affûtante qui ne s’use pas et n’a pas besoin d’être changée. Je l’ai acheté pour avoir un massicot qui coupe plusieurs épaisseurs principalement pour diviser la page A4 en A5. Il coupe jusqu’à 3 mm d’épaisseur. Il est très stable et se plie en deux lorsqu’on ne l’utilise pas. Il coupe très bien, y compris de fines lamelles de papier. Je trouve que le déplacement de la lame n’est pas aisé surtout quand il y a plusieurs épaisseurs et qu’il faut bien tenir le papier. Quand on a de grandes séries de découpe, c’est particulièrement sensible.  Il y a une butée en haut et une en bas du plateau pour guider le papier. Il y a 3 règles dans les deux systèmes de mesure, au milieu du plateau et le long des butées, à ces endroits on retrouve une portion de règles après la ligne de découpe.


Il fonctionne très bien mais il a pour pour un très gros inconvénient, les règles ne sont pas continuent. Il y a une interruption d’environ 15 mm au milieu du plateau, à l’endroit où il se plie. Ce qui fait que pour couper une une page de scrap en deux ou une feuille A4, il n’y a plus de mesure. Or, je pensais que je pourrais le faire sans problème.

D’autre part, les règles s’interrompent à nouveau au niveau de la découpe et en plus, il n’est pas possible de voir où se trouve exactement la ligne de coupe.

Après avoir acheté un très gros massicot, je suis passée à un plus petit de la même marque mais à guillotine. Il coupe très bien, mais j’ai été trompé par le terme A5 utilisé dans la désignation du produit car il n’est pas possible d’utiliser de feuille A5 dessus. Ce qui est bien dommage car en longueur ça passe sans problème, mais en largeur, il manque presque 2 cm. Je l’utilise pour de petites découpes. Il coupe bien mais attention ! il faut bien tenir le matériaux, surtout s’il est épais car la lame à tendance à pousser ce qui se trouve sur son chemin. Si on ne le tient pas correctement, la découpe n’est pas droite.

Pour terminer dans les achats, je viens de me procurer le Super Trimmer de la marque anglaise Tonic Studios. J’ai hésité à prendre un modèle de la série SureCut de Fiskars car sur Internet, on ne trouve pas que des commentaires positifs sur cette série, y compris sur le dernier modèle. Il semble il y avoir deux modèles, un avec un  quadrillage à base de carrés dans le système métrique et un à base de rectangle dans le système impérial, mais impossible d’être sur de ce qu’on achète. Finalement, c’est le prix qui m’a décidé, J’ai trouvé le Supper Trimmer à moitié prix du SureCut Plus.

C’est un massicot à la lame pointue qui s’use. Le plateau a un bras extensible, mais est suffisamment grand pour couper une page de scrap en deux ou une feuille A4 sans avoir à déplier le bras. Il y a plein de règles horizontales (en tout 5) à chaque fois dans les deux systèmes de mesures. L’interruption des règles à été réduit au minimum, juste au niveau de la ligne de coupe et elle se poursuit au-delà jusqu’a 2inch. Il y a aussi deux règles verticales sur le rail de la lame. Une en système métrique, l’autre en impérial, chacune sur un côté du rail. Le plateau est quadrillé par un fin lignage gravé dans le plastique. Très pratique pour vérifier l’alignement et ça ne risque pas de s’effacer. Le support de la lame est doté de 4 flèches qui permettent de savoir où se trouve la ligne de découpe et de guider la lame pour arrêter la découpe à un endroit précis.

Les premiers tests sont concluant. Le massicot est plus grand que ceux de WRMK et de Martha Stewart mais il est léger et stable. Je ne lui ai trouvé qu’un petit inconvénient, le support de la lame est assez gros, ce qui fait que lorsqu’on a un repère de découpe qui se trouve au bord de la feuille, il est caché par la lame.

Existe-t-il encore des massicots que je voudrais tester ? Ouiiiiii, il y en a 2. Celui de Stampin up qui est du même type que le Super Trimmer de Tonic Studios et celui de Cutterpillar. Ce modèle m’intéresse particulièrement parce que d’une part la lame rotative ne se change pas et d’autre part, il est doté d’un éclairage au niveau de la ligne de  découpe qui permet de voir exactement où on découpe. La lame à l’air beaucoup plus facile à déplacer que pour le ProCision de Fiskars. Un système de protection englobe la lame et empêche qu’on puisse se blesser. Il existe en deux versions, grand ou petit avec bras extensible qui est transportable. Les avis divergents sur se produit, certains sont dithyrambique, d’autres pas du tout. Mais je me le serait sans doute procuré s’il n’était pas si cher et si compliqué à ce procurer (encore un produit américain sans distributeur en Europe).

Avant de vous inviter à regarder la vidéo je voudrais vous donner un conseil pour acheter un massicot. C’est un conseil valable pour tous les outils : essayer de tester ! C’est vraiment en utilisant qu’on se rend compte de sa prise en main et si l’outil convient à son utilisation, sa façon de fonctionne/ Si vous avez des amis qui ont du matériel, si vous avez la possibilité de faire un atelier, profitez-en pour tester.

 

Cet article peut contenir des liens vers des programmes d’affiliation. Ceci permet au site de recevoir une petite rémunération sans frais pour le lecteur. Les produits cités dans cet article ont été achetés par mes soins avec mon propre argent.

MATÉRIEL :
– Tonic Studio Super Trimmer  
– WRMK Trim & Score Board  
– Fiskars ProCision 
– Fiskars Guillotine Bypass 22cm – A5 

Pour ceux qui sont intéressés par les modèles Cutterpillar, voici un lien vers le petit modèle  et vers le grand 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.